Les prérequis d’un danseur professionnel

danseuse

Etre danseur professionnel c’est avoir le talent et le sens du rythme certes, mais aussi beaucoup de détermination, de persévérance et de patience. Le danseur professionnelle fait carrément passe des heures à travailler sa technique, sa souplesse, des heures de sport pour un corps tonifié et musclé pour réussir toutes ses pas sans grosses difficultés. Certaines figures impliquent des échecs multiples, mais avec la persévérance le danseur finit par réussir.  Tous les danseurs ne sont pas nés avec un bon sens du rythme, mais ils parviennent à nous offrir des spectacles époustouflants dans les salles de spectacles, les films, vidéos de chansons, et bien d’autres encore. C’est le résultat des cours de danse dès le bas âge et d’une passion entretenue au fil des mois et des années. Mais s’ils ont une chose en commun, c’est la formation.

danseuse

Les études

Depuis les classes élémentaires jusqu’en classe de troisième, il est mieux d’intégrer les cours de danse comme captivité incontournable pour l’enfant et les cours peuvent se faire avec des horaires aménagés. Après la troisième il prépare le bac Techno TMD qui signifie Technologies Musique et Danse. Ensuite, c’est soit une école supérieure de danse, soit une école nationale de musique, soit un conservatoire à rayonnement régional qui ouvrent leur portes uniquement aux personnes très talentueuses d’où l’on sort avec un diplôme. A la suite du conservatoire ou d’un Ecole de danse telles que l’Ecole nationale supérieure de Danse de Marseille ou l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris. Et pour obtenir le diplôme national supérieur professionnel de danseur, il fait au préalable avoir le diplôme d’études chorégraphiques ou alors le diplôme national d’orientation professionnelle de danseur qui s’obtient à Anger dans le Centre national de danse contemporaine d’Angers, à Lyon au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, et ailleurs dans le pays.